On ne réussit pas toujours.

Et parfois, même réussir, c'est pas assez. Il y a des jours où tout m'irrite. Le monde qui conduit mal. Même si je suis juste passager. Les clients psychopathes là où je travaille. Les niaiseries sur Facebook.

Et il y a ceux qui upload chacune de leurs maudites images.

Sans éditer.

Quand je parle d'éditer, je parle pas de Photoshopper. Photoshop ne sert pas à rendre une mauvaise photo bonne. Même pas acceptable. À mon sens, ça sert à corriger les défauts des scanners. Le contraste et la luminosité quoi. Des trucs que je fais en chambre noire.

Quand je parle d'éditer, je parle de choisir ses photographies. C'est pareil pour n'importe quoi. De passer d'une centaine d'images et de finir avec dix. La quintessence de ton travail quoi.

Ça vous donne quoi de me montrer 500 photos si pour les trois quarts d'entre elles je clique sur "next" à une vitesse plus rapide que celles que j'utilise pour exposer mes photos? Ça donne 1/250 de seconde ça.

Plus ou moins.

Et je suis généreux avec les trois quarts.

Souvent, pour cent photos que je vois sur internet, il y en a 3 qui m'interpellent réellement.

Dans un rouleau de film, j'en ai souvent que deux ou trois que j'aime beaucoup. Mes rouleaux de film ont 24 poses. À peu près.

Ensuite, il reste à agrandir, à scanner, à arranger les défauts du scanner, à téléverser sur le Portfolio.

Le plus cool là dedans, à part prendre la photo, c'est agrandir. Le reste c'est un peu chiant. C'est le prix à payer pour avoir du fun pour de vrai. Avec du film. Au moins, ajuster la luminosité avec Photoshop, ça prend dix secondes.

Héhéhé.

Ça me donne un magnifique portfolio de trois photos.

Toujours mieux que mille photos de merde avec trois bonne photos camouflées au travers.

Au moins, moi je les aime, mes trois photos.

Inquiétez-vous pas, je commence à agrandir plus. Reste à économiser un peu pour une boîte de cent feuilles de papier argentique 11"x14". C'est que c'est pas donné. Prochaine paye.

Mais j'adore ça. Vraiment.

Et c'est tellement mieux une image sur du papier que sur un écran.

Même si j'ai un iMac.

Olivier Sylvestre, le Chat de Gouttière