Pourquoi l'argentique? Partie 1

En quel honneur me fais-je chier à attendre une semaine avant de voir mes photos?Pourquoi dois-je me brûler les poumons au cyanure pour vraiment me sentir bien? Pour quelle religion dois-je me limiter aux 36 poses du rouleau de ma caméra? Pour quel dieu dois-je économiser mes clicks?

Est-ce que par le sacrifice de la rapidité sur l’autel du film l’on m’octroie une meilleure vision?

Certainement pas. Depuis que j’ai commencé à shooter ma vision a diminué d’au moins 1 ou 2 points.

Mais de quoi parle-t-on exactement quand on parle de vision?

On a tous des yeux. Ça c’est clair. Je parle aux photographes. Pourquoi me liseriez-vous si vous ne l’étiez pas? Pourquoi seriez-vous photographes si vous n’auriez pas d’yeux? Vous seriez sûrement écrivain, peintre abstrait ou vous monteriez des voitures au Mexique…

Donc on a tous des yeux. Et on sait tous s’en servir.

Mais pas toujours bien.

Alors comment peut-on apprendre à bien se servir de ses yeux? Avec l’argentique.

En effet, être près des sels d’argent nous confère une certaine bénédictions des énergies de la nature et augmente notre chance.

L’argentique permet en plus de se ralentir. De RÉ-FLÉ-CHIR.

En numérique, est-ce que ça te fait mal que de gaspiller une shot? Non. Ma carte de 16gig peut prendre 666 photos RAW de mon D5100. Et je peux les supprimer à ma guise.

Mais en argentique, je ne peut pas prendre 666 photos comme ça en une heure. Premièrement, ça me couterait une fortune de films. Deuxièmement, je n’aurais plus de vie à force d’être dans la chambre noire. Et troisièmement, mes films, je suis pris avec eux.

Et oui. Je suis pris avec eux.

Chaque fois que je passe dans mon cartable, je les vois mes shots. Je vois mes planches contact. Je vois à quel point je peux faire des photos de merde. Vraiment. Et ça, ça te tombe sur le coeur. Tu ne vas toujours bien pas mettre aux poubelles tes négatifs! Sacrilège.

On parle de religion, tu t'en rappelles?

Tu vas alors commencer à te concentrer un peu une fois sur la rue. Tu vas trouver les bonnes shots. Tu vas faire en sorte que le moins possible tu aies un petit mal de cœur après avoir développé tes photos. Ou après les avoir reçu de chez Lozeau.

Tu vas apprendre à devenir un meilleur photographe en prenant de meilleures photographies.

Tout simplement.

Olivier Sylvestre, le Chat de Gouttière.