Pourquoi l'argentique? Partie 2

Je ne suis pas une machine. Aujourd’hui, tout va vite. Trop vite.

Chacun sa façon de faire les choses, mais j’aime prendre mon temps. Avec le monde qui tourne autour, ça me fait du bien que de m’isoler dans mon petit labo quelques heures et agrandir deux ou trois photos.

Réfléchir. Méditer.

Trouver mon but comme photographe.

Pratiquer mon artisanat. Mes colliers en nouilles de Kraft Dinner.

Au Cégep on a du rencontrer un photographe. Un vrai.

On a rencontré un photographe de presse. Un vrai.

Dans le temps il prenait 18 minutes pour développer ET imprimer ses photographies. Ça m’en prend trente pour développer 2 rouleaux, 1 heure pour imprimer une photo.

C’est sûr qu’il est passé au digital dès que c’est sorti. C’est plus rapide. La presse, c’est de l’information. Ça doit circuler.

Comme pour les passant quand un piéton se fait frapper par un char. Circulez.

Pour lui, l’important c’est de communiquer. Le plus rapidement possible.

Je ne suis pas pressé.

J’aime être dans le moment présent.

J’aime prendre une photo et ne pas avoir d’écran derrière ma caméra. J’aime profiter de la vie.

J’aime la pureté du moment.

C’est ce que je m’efforce à photographier.

Olivier Sylvestre, le Chat de Gouttière