The Impossible Project et moi.

Ou comment je (n')ai (pas) aimé sortir mon vieux Polaroid série 600.

J'ai longtemps eu des fantasmes sur les Polaroids.
Le carré. Instagram en plus vrai.

Je regardais les nouveaux films de The Impossible Project avec envie. C'était trop cher pour moi.
25$ pour 8 photos.
15$ de shipping.
Non.

L'autre jour chez Lozeau alors que je passais devant leur frigo à films, j'ai remarqué qu'ils avaient du film de The Impossible, pour les séries 600, en couleur. Leur dernier film, le Color Protection. Celui qu'on peut utiliser au soleil.

Et qui prend 1 heure à développer.

Fuck, c'est un polaroid, tout le monde s'attend à regarder l'image apparaître.

Non. Un carré bleu.

Je comprend que c'est mieux que d'avoir sa photo à 3$ scrappée par le soleil. Mais pareil. Décevant.

En tous cas, j'ai pris un pack, pour essayer.
24$, pas de shipping à part mon billet de métro.

Et me voilà tout excité.

Voici ma première image.

Mon chien. 

Fuck. C'est jaune.
C'était pas sensé être leur meilleur film jusqu'à aujourd'hui?

Je me dis que c'est à cause du Golden Hour.

Détrompez-vous.

Chacune de mes maudites images sont virées jaunes.

Certains aiment ça.

Moi pas trop.

Ça vous apprendra à me traiter d'hipster.
J'aime pas les photos jaunes.

J'ai essayé avec le flash.
Même avec le flash à 5600°k.

Ma blonde et mon chien. 

J'ai donc décidé d'oublier tout ça.

Et j'ai pris des photos avec ma blonde.

On aurait pu s'instagrammer (après photoshopper, instagrammer), mais je trouvais que ça faisait plus authentique.

Il y a quand même quelque chose de bien avec le fait d'avoir une image entre ses mains.
Une image unique.
Précieuse.

"Couple de l'année" -Ma blonde

Et les Polaroids/Impossible sont tellements de beaux cadeaux.

Sur le pack de 8 il me reste 4 photos entre mes mains.

Jaunes. Verte un peu.

Sérieusement, à votre place je me prendrais un vieux Polaroid Automatic Land Camera et je sauterais sur les films que fabrique Fujifilm.

Ils font un ISO100 couleur et un ISO3200 noir et blanc.

Eux je les aime bien.
Je vais peut-être faire un projet avec eux.

En attendant, je n'ai pas trop trippé sur The Impossible.
Autant je respecte et admire cette petite compagnie là pour garder en vie un médium abandonné par Polaroid, autant je déteste leur produit pour mes images monochromes jaune et... jaune pâle.

Je vais retourner shooter du fuji 200 et du ilford hp5+ avec mon Leica. Shooter avec ma ptite 5D. Je préfère les vrais couleurs.

Sauf pour les films de Ilford.
Vraiment, il font des films de merde.
Les couleurs sont toutes très ternes.
Presque noir et blanc.

Olivier Sylvestre