L'expertise québécoise en IA jusqu'aux étoiles
 iStock

iStock

S’envoler vers Mars, y atterrir, et revenir… sain et sauf. Les conditions particulières de l’espace posent de grands risques médicaux pour l’équipage d’une future mission vers la planète rouge. Avec des possibilités de communication avec la Terre réduites, l’équipage d’une telle mission devra être autonome, seul dans une boîte de métal voguant dans le vide intersidéral. Une équipe de scientifiques québécois lui apportera son soutien.

Poursuivez votre lecture sur site du Devoir.